Taxi Coop 525-5191 vend quatre terrains pour dégager des liquidités

Québec, le 31 janvier 2019 – Lors d’une assemblée générale exceptionnelle, les membres de Taxi Coop 525-5191 ont décidé hier soir de vendre quatre terrains pour dégager des liquidités. Cette action était devenue nécessaire pour permettre le bon fonctionnement de la plus grande coopérative de taxis du Québec, avec 326 membres.

« Les terrains qui seront vendus n’auront aucun impact sur les opérations de la coopérative, » explique Martin Noël, directeur général de la coopérative. « Ce sont des terrains qui servaient autrefois de postes d’attente pour les chauffeurs et les voitures, avant la répartition par radio. À l’époque, les travailleurs s’y réunissaient pour jouer aux cartes, près du téléphone, en attendant qu’il sonne. Ces terrains avaient été conservés pour leurs gains significatifs de valeur, il était maintenant temps de s’en départir et d’encaisser les gains. Le terrain du siège social n’est évidemment pas touché. »

Les conséquences d’un marché inéquitable
Depuis plus de quatre ans maintenant, Taxi Coop 525-5191 est un leader dans la lutte contre Uber et le marché inéquitable créé par le gouvernement de Philippe Couillard. Cette lutte et cette concurrence déloyale ont à la fois diminué les revenus de Taxi Coop 525-5191 et augmenté ses dépenses. Par exemple, la bonification de l’app Taxi Coop, souvent citée en exemple comme la meilleure app de taxi au Québec, supérieure à celle d’Uber sous certains aspects, a coûté plus de 500 000 $ à développer, sans aucune aide gouvernementale. L’app est aujourd’hui utilisée par plus de 13 000 clients chaque mois et a été téléchargée près de 80 000 fois.

« Pendant ces quatre années, parce que leurs revenus étaient à la baisse dans un marché inéquitable, les membres ont refusé démocratiquement et à plusieurs reprises la hausse des cotisations, pour paliers les difficultés financières de la coopérative. Maintenant qu’ils ont reçu des chèques de compensations, bien que ces compensations soient imparfaites et uniquement partielles, le conseil d’administration a estimé qu’il était temps de corriger la situation. Les membres ont choisi de vendre les terrains, pour minimiser la contribution exigée à chaque détenteur de permis, » ajoute monsieur Noël.

Des investissements à amortir
Par ailleurs, pour continuer de privilégier le service à la clientèle, Taxi Coop 525-5191 a investi dans une nouvelle centrale d’appels et d’autres équipements physiques et électroniques. Ces investissements sont amortis graduellement chaque année. La génération de liquidités permet de gérer cette situation sans difficulté.

« L’avenir de Taxi Coop 525-5191 n’est compromis d’absolument aucune façon. Il s’agit simplement d’un ajustement, pour assurer une bonne gestion, pour continuer à miser sur le service à la clientèle et pour poursuivre la lutte à l’iniquité, si nécessaire, » conclut monsieur Noël.

Photo : Le Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *