Les taxis de Québec appuient l’adoption rapide du projet de loi 100

Québec, le 7 juin 2016 — Bien qu’ils auraient préféré que le projet de loi 100 s’applique dès son adoption, les membres du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) sont en faveur du compromis proposé par le ministre des Transports, Jacques Daoust.

« Un délai de 90 jours, ce n’est pas exactement ce qu’on désire, explique Abdallah Homsy, porte-parole du RITQ. Mais de deux maux, on prend le moindre. Alors le ministre peut compter sur notre appui, même si les sanctions sont retardées en septembre. »

Monsieur Homsy rappelle, par ailleurs, au ministre des Transports que l’article 89.1 de la Loi concernant les services de transports par taxi spécifie clairement le cadre qui rend possible tout projet-pilote dans le transport rémunéré de personnes. En résumé, l’article 89.1 ne permet pas de rendre légal ce qui est illégal, même pas par projet-pilote. Sur ce point, le RITQ demeurera vigilant.

À propos du RITQ

Le RITQ représente les grandes organisations de taxi de la région de Québec : Taxi Coop 525-5191, Taxi Ste-Foy, Taxi Beauport, Taxi Charlesbourg, Taxi Val-Bélair et Taxi Laurier. Ensemble, ces entreprises représentent 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus 1200 chauffeurs.

 – 30 –

Source :              RITQ

Contact :            Félix Tremblay

Pragmatique Communication

418-559-2223

felix@pragmatique.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *