Fermeture de Téo Taxi : Le temps du favoritisme et des règles «spéciales» est terminé

Montréal et Québec, le 29 janvier 2019 – La fermeture de Téo Taxi pousse les dirigeants des Taxis du Grand Montréal (TGM) et du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) à en venir à un constat : le temps du favoritisme et des règles « spéciales » pour les uns, pendant que les autres galèrent, est terminé.

« Il faut créer un seul cadre pour tous les transporteurs rémunérés de personnes ! Toutes les supercheries de “covoiturage urbain” et le reste doivent cesser. On déplace une personne du point A au point B. Que ce soit par voiture électrique ou par chauffeur amateur, que la course soit hélée ou commandée par application mobile n’y change rien. Il faut que le gouvernement crée un marché équitable, favorisant une compétition loyale et que le meilleur l’emporte, » expliquent Michel Aboujaoudé et George Boussios, porte-parole pour les TGM et Abdallah Homsy, porte-parole pour le RITQ.

Les dirigeants des TGM et du RITQ estiment que le nouveau cadre doit être totalement uniforme sur les points suivants :

  • Les transporteurs doivent-ils respecter les territoires actuels de taxi ?
  • Les tarifs de taxi doivent-ils être prédéterminés ou fluctuer selon l’offre et la demande ?
  • Le nombre de voitures de taxi doit-il être plafonné régionalement ? Et sinon, combien de millions de dollars en compensation seront versés aux détenteurs de permis de taxi ?

Une compétition déloyale subventionnée
Les dirigeants des TGM et du RITQ tiennent à rappeler que le système morcelé créé par le gouvernement de Philippe Couillard a engendré une compétition déloyale et subventionnée. Téo Taxi a récupéré des contrats majeurs sur l’île de Montréal grâce à des soumissions plus basses et indirectement subventionnées. Uber Québec se vante de mettre plus de 3 000 chauffeurs sur la route chaque semaine. C’est un cadeau d’une valeur de 600 M$ que le gouvernement a fait à la multinationale, en permis de taxi gratuits.

À propos des TGM
Avec un total de plus de 2 500 voitures et 5 000 travailleurs, Taxis du Grand Montréal et Rive-Sud (TGM) est le regroupement qui représente la majorité de l’industrie du taxi de l’île et de la Rive-Sud de Montréal. Les TGM représentent Allo Taxi, Taxi Angrignon, Taxi Atlas, Taxi Boisjoly, Taxi Champlain, Taxi Coop de l’Est, Taxi Coop de l’Ouest, Taxi Para-adapté, Taxi Pontiac, Taxi Rosemont et Taxi Union.

À propos du RITQ
Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) représente les grandes organisations de taxi de la région de Québec, qui regroupent 95 % des permis de taxi de la capitale, près 500 voitures et plus de 1 000 chauffeurs. Le RITQ représente Taxi Coop 525-5191, Taxi Coop Beauport, Taxi Coop Charlesbourg et Taxi Coop Val-Bélair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *